Paul Brunton Daily Note

L’Esprit, qui est éternel, ne peut subir ni changement, ni multiplication de lui-même. S’il le pouvait, il ne serait pas ce qu’il est – l’Ultime, l’Absolu, l’Inconditionné, et l’Unique. Etant parfait, complet, il ne saurait avoir ni désir, ni objectif, but ou motif pour lui-même. Aussi n’aurait-il pu projeter l’univers en recherchant quelque bénéfice ou gain pour lui-même. Il n’y a pas de réponse à la question de savoir pourquoi l’univers a été projeté.

16.28.1.65
Écoutez2022-07-04

  • Extrait des Notebooks of Paul Brunton, volume 16
  • Catégorie 28: The Alone
  • Chapitre 1: Absolute Mind
  • Numéro: 65

The notebooks are copyright © 1984-1989 The Paul Brunton Philosophic Foundation

This site is run by Paul Brunton-stiftelsen · info@paulbruntondailynote.se